Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

HélioTrope


Héliotrope  n'est pas qu'une boraginacée originaire d'Amérique du Sud

et qui produit en été une profusion d'inflorescence bleue, c'est aussi...

 

La  Musique  racontée  
par  Hélène  et  Lionel

  (cliquez et patientez 15 secondes pendant le chargement)


1- HELIOTROPE Février 2007

2- HELIOTROPE Mars 2007

3- HELIOTROPE Avril 2007

CONTACTS

pour toute information   : 
Hélène DELAGE , Chef de Choeur
44  rue du Creux Rouge   63000 Clermont Ferrand
h.delage@orange.fr     04 73 36 15 50  

 

Archives

27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 18:57

Dans la mythologie grecque, Érato (en grec ancien Ἐρατώ / Eratố) est une des neuf Muses, fille de Mnémosyne. Elle est la patronne de la poésie lyrique et érotique. Elle est représentée couronnée de roses et de myrtes, et portant une lyre à la main.

Dans la mythologie grecque, Euterpe (en grec ancien Εὐτέρπη / Eutérpê, « qui sait plaire », de εὖ / , « bien » et de τέρπω / térpô, « plaire ») était la muse qui présidait à la Musique. Elle avait inventé l'aulos (flûte double) ou suggéré son invention. C'est une jeune fille couronnée de fleurs et jouant de la flûte. Des papiers de musique, des hautbois et autres instruments sont auprès d'elle. Par ces attributs, les anciens ont voulu exprimer combien les lettres ont de charme pour ceux qui les cultivent.

Dans la mythologie grecque, Polymnie ou Polhymnie (en grec ancien Πολυμνία / Polumnía ou Πολύμνια / Polúmnia, « nombreux chants, aux chants multiples, abondance, bonne chère ») de Polyhymnie (Πολυύμνια / Polumnia, nom composé de deux mots grecs qui signifient beaucoup et hymne ou chanson) est la muse de la Rhétorique. Elle est couronnée de fleurs, quelquefois de perles et de pierreries, avec des guirlandes autour d'elle, et habillée de blanc. Sa main droite est en action comme pour haranguer, et elle tient de la main gauche tantôt un sceptre, tantôt un rouleau sur lequel est écrit le mot latin suadere, persuader.

Partager cet article

Repost 0
Published by CHOEURS ET CULTURES
commenter cet article

commentaires